Reconnaître le mérule, le champignon lignivore

Publié le 22/11/2016
Reconnaître le mérule, le champignon lignivore
5 (100%) 2 votes

Le merule, ou la mérule est un champignon lignivore qu’il faut savoir reconnaître rapidement, car les dégâts occasionnés par ce terrible champignon peuvent avoir de fâcheuses conséquences sur votre habitation.

Cette vidéo permet de connaitre son apparence, sa morphologie et doit vous aider à prendre les bonnes décisions si jamais vous en détectiez chez vous. Si tel est le cas, il vous faudra contacter un spécialiste pour avérer le diagnostic, et surtout prendre soin de traiter rapidement la maison contre le mérule.

Le mérule, un champignon lignivore

Ce champignon apparaît souvent après des problèmes d’humidité et des soucis d’infiltration d’eau dans une maison. Une fois installé, le champignon va continuer sa propagation en se nourrissant du bois. Il va se nourrir de la cellulose contenu dans les boiseries.

Et c’est bien là le problème : en s’attaquant à la cellulose des bois (charpente, plancher…) il va fragiliser les structures mécanique du bois, notamment grâce à la pourriture cubique qu’il va générer sur ces éléments du bois d’oeuvre.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mérule, vous pouvez allez sur le site du CTBA, un organisme qui certifie les entreprises qui traitent le bois (termites et merule), ou encore chez ce spécialiste de la mérule BTR 29, qui consacre une grosse partie de son activité du traitement de bois, à ce champignon lignivore.

Pourquoi traiter le mérule et prendre rapidement les bonnes décisions

Ce champignon est très sournois. Il se loge bien souvent à des endroits de la maison dans lesquels on va peu. Il s’installe dans des recoins de votre cave, dans les combles, ou derrière les cloisons. Il prolifère dans des endroits confinés, préfère l’ombre et des espaces ou il n’y a pas ou peu d’aération. Autant dire à des endroits ou l’on ne va jamais. C’est pour cette raison qu’il faut inspecter la maison de temps en temps et surtout à des endroits ou vous savez qu’il y a eu des problèmes d’infiltration d’eau ou de remontées capillaires.

Si vous doutez des dégâts occasionnés par la mérule regarder cette vidéo issue d’un reportage réalisé par TF1

Si vous trouver un dépôt blanchâtre qui ressemble à une toile d’araignée compacte localisé sur vos murs en parpaings ou au sol, ou si vous détecter un amas brun voire orangé (suivant la maturité du carpophore), n’essayez pas de brûler au chalumeau ou d’asperger d’eau de javel. Appelez vite un spécialiste du la mérule ou encore un diagnostiqueur immobilier. Ils vous aideront à prendre les bonnes décisions devant ce véritable fléau.